FILIÈRE SÃO TOMé

  • Variété : cacao Amelonado
  • Profil : cacao doux aux notes boisées et fruits secs
  • Filière créée en 2001
  • 2200 producteurs partenaires

São Tomé, l'archipel du milieu du monde

São Tomé est une île d’une beauté sauvage, encore préservée du reste du monde. Située au large du Gabon, elle fut la première terre africaine à cultiver du cacao. Quand le fondateur de Kaoka arrive à São Tomé, il tombe sous son charme et celui de ses habitants. Cependant, la culture du cacao a été abandonnée depuis de nombreuses années (suite à l’indépendance de l’île en 1976).

Nous sommes en 2001 et tout est à construire.

Groupe-producteurs-en-reunion-avec-kaoka-dans-une-ecole-de-saotome
La création d'une coopérative forte et soudée

Les producteurs sont rassemblés en associations, elles-mêmes regroupées sous une seule coopérative : la CECAB, créée en 2005. Kaoka organise la coordination entre les communautés et la production du cacao en bio.

Les infrastructures nécessaires (caisses de fermentation, séchoirs solaires, local de stockage) sont construites pour valoriser le cacao santoméen dans les meilleures conditions.

Relancer la production d’un cacao bio et rémunérateur sur l’île

Les cacaoyers de l’île, plantés il y a plus de 40 ans, devenaient très vieillissants. La production de cacao fortement en déclin mettait en péril l’activité et les revenus des producteurs. C’est pourquoi, en 2012, sous le même modèle que notre filière en Équateur, nous entreprenons un travail de rénovation des plantations de cacaoyers improductives.

Des cacaoyers performants, résistants et à haut potentiel aromatiques sont identifiés. Ils sont ensuite dupliqués par greffage dans des pépinières.

Une réserve de plants est alors mise à la disposition des producteurs qui peuvent replanter dans les espaces vides de leurs plantations et greffer leurs vieux arbres pour leur donner une seconde vie. Les producteurs sont formés à toutes les techniques agronomiques nécessaires. Un travail à long terme qui permet aux producteurs de voir leur récolte s’améliorer d’année en année, et par conséquent leurs revenus.

Le projet est une révolution dans le pays ! La CECAB devient rapidement et demeure le premier exportateur du pays.

 

 

Un modèle agroforestier naturel

Sur l’île, les cacaoyers côtoient naturellement de nombreuses autres espèces vivrières (bananiers, jacquiers, manguiers, papayers, vanille, etc). A São Tomé, la culture du cacao se pratique traditionnellement en agroforesterie.

En savoir plus
Le profil aromatique de la variété cacao amelonado
Notes de tête

Fruits frais (pomme-poire)
Fruits secs (amandes-noisettes)

Notes de coeur

Cacao & chocolat prononcée

Notes de fond

Boisée sec
Note lourde de tabac
Caramel


Une belle histoire d'hommes et de valeurs à découvrir en vidéo :

Découvrez comment KAOKA a sauvé la production du cacao aromatique de São Tomé à travers une immersion passionnante sur ses terres volcaniques et dans ses forêts luxuriantes.

Chiffres-clés
20 ans d'actions

pour relancer la culture du cacao à São Tomé et permettre aux producteurs santoméens de vivre dignement de leur métier.

2200

producteurs partenaires

890

hectares de plantations rénovées et redevenues productives et rémunératrices

86 422

cacaoyers de la variété Amelonado ont été distribués à nos partenaires producteurs depuis 2018 pour leur permettre de rénover leurs plantations et leur assurer un revenu pérenne.