São Tomé

Bonton retour filières

SÃO TOMÉ

L’Île Chocolat

Surnommée l’archipel du « milieu du monde », São Tomé & Principe, constitué de deux îles volcaniques au large du Gabon, fut la porte d’entrée du cacao en Afrique. Au début du XXème siècle, l’archipel était l’un des plus importants producteurs de cacao au monde.
Cependant, à la suite de l’Indépendance, en 1975, les plantations ont été progressivement laissées à l’abandon.

L’arrivée de KAOKA à São Tomé

En 1999, le FIDA (Fonds International de Développement agricole) veut initier et mettre en œuvre des actions pour améliorer le revenu des agriculteurs (particulièrement bas) et plus largement le revenu de l’île. Le FIDA contacte alors KAOKA : André Deberdt se rend à São Tomé en tant que consultant. En 2001, le FIDA démarre un « programme pilote cacao biologique » avec la collaboration de KAOKA et l’appui du PAPAFPA : toute la filière doit être structurée. Tout est à faire.

Tout d’abord, il faut organiser la production du cacao. A partir de 2005, KAOKA rassemble les producteurs en associations qui sont structurées sous une même coopérative : la CECAB. Peu à peu, les producteurs commencent à travailler ensemble au sein de petites associations communautaires. Les communautés sont coordonnées afin de garantir le respect du cahier des charges.

Cooperative producteurs cacao bio sao tome

Des infrastructures post-récoltes sont alors construites dans chaque association (caisses de fermentation, séchoirs solaires, …). De plus, les producteurs sont formés techniquement par KAOKA pour produire et transformer un cacao d’excellence. C’est un véritable transfert de savoir-faire.

La CECAB : kê kua?

C’est le sigle de la Coopérative d’Exportation de Cacao Biologique à São Tomé. La CECAB regroupe près de 37 associations de petits producteurs soit plus de 2400 familles. Celles-ci représentent environ 15% de la population rurale de São Tomé.

KAOKA garantit aux producteurs un prix d’achat près de 40% supérieur aux meilleurs prix pratiqués dans la filière conventionnelle, ainsi qu’un prix plancher lorsque le marché est défavorable.

Les producteurs sont donc assurés de pouvoir vendre la totalité de leur production de cacao à un prix valorisant leur travail.

Aujourd’hui, KAOKA est le premier exportateur du pays.

La rénovation des plantations de cacao : un enjeu majeur à São Tomé

Souhaitant aller plus loin dans ce partenariat, KAOKA entreprend dès 2012 de rénover les plantations de cacaoyers vieillissantes dont la production fortement en déclin, mettait en péril l’activité des producteurs. KAOKA profite de l’expérience acquise en Équateur sur ce sujet pour partager ses connaissances auprès des producteurs de São Tomé.

renovation cacao bio sao tome kaoka

ASEPIC, un projet social éducatif

En 2012, KAOKA met en place un partenariat avec l’ASEPIC, l’Association Santoméenne pour l’Education et la Promotion des Echanges Culturels

Pour chaque tablette 75% São Tomé achetée, 0,05€ sont reversés à l’association ASEPIC.

projet social educatif sao tome

Ces fonds récoltés ont permis d’améliorer considérablement les conditions de travail à l’école des enfants grâce à la rénovation des locaux.

La 1ère médiathèque du pays pour les enfants a ainsi été construite. Il a également été possible de mettre en place des jardins éducatifs pour les enfants.


  • bio-equitable
  • logo-bio
© Kaoka 2013
Conception - réalisation : Agence Nature / Brunet Prod